10 août 2022
quartier-Mbour-4-Extension déclassement de la forêt classée

Sénégal : Le Président Macky Sall a signé le décret de déclassement de la forêt classée que plus de 2500 familles occupent depuis 1999.

C’est un combat de longue haleine qui vient de s’achever à Mbour 4 Extension. Le Président Macky Sall a signé le décret de déclassement de la forêt classée que plus de 2500 familles occupent depuis 1999.

Mbour 4 Extension était un dossier à tiroirs. Le quartier, sis dans la forêt classée de Thiès, était occupé depuis 1999 par plus de 2500 familles.

Mais le Président Macky Sall vient de signer le décret de déclassement de cette forêt. Lequel décret avait été promis par le chef de l’Etat lors de la pose de la première canalisation des travaux de la nouvelle usine de traitement d’eau potable de Keur Momar Sarr et ses renforcements en aval (Kms3) le 18 décembre 2017.

Il avait, en effet, demandé au Gouverneur de Thiès de prendre toutes les dispositions nécessaires pour affecter les terrains sur lesquels les populations de Mbour 4 Extension avaient déjà édifié leurs maisons.

Une bonne nouvelle pour les occupants qui saluent surtout les démarches entreprises par l’ex-président du Conseil départemental de Thiès, Idrissa Seck. En effet, le patron du parti Rewmi, qui avait reçu le Collectif des impactés de Mbour 4 à Thiès la semaine dernière, avait saisi par téléphone, devant eux, le Président Sall pour la régularisation de leurs situations.

Le plaidoyer en faveur des impactés de Mbour 4 a porté ses fruits puisque Macky Sall a signé le décret de déclassification. Un soulagement pour les quelque 2500 familles plongées dans le désarroi depuis 1999, date à laquelle elles se sont implantées dans cette forêt classée avec de faux papiers. Ousseynou Diouf, responsable apériste qui avait longtemps porté le combat, salue la décision du chef de l’Etat qui vient ainsi de soulager ces occupants. Il a vivement remercié Macky Sall, son directeur de Cabinet politique, Ausgutin Tine, et le président du Cese pour la diligence du dossier.


Il faut rappeler que ce dossier a connu plusieurs rebondissements, avec notamment l’arrestation, en 2021, des président et vice-président du Collectif des habitants de Mbour 4. Ils étaient poursuivis pour morcellement irrégulier de terrains sur le domaine national, escroquerie et vente illégale de terrains. C’est à la suite des opérations de démolition de constructions dites irrégulières et bâties dans la forêt classée, menées par la Direction de la surveillance et du contrôle de l’occupation des sols (Dscos), qu’ils ont été démasqués. Un scandale qui a été révélé au grand jour après le recensement ordonné par le Préfet de Thiès pour la régularisation des personnes victimes de démolition. Un recensement qui avait montré qu’il y avait des promoteurs véreux qui avaient fait des lotissements supplémentaires sur 38 ha qu’ils ont vendus à des populations. Et ce sont ces 38 ha qui avaient fait l’objet de démolition.

Par Ndèye Fatou NIANG lequotidien.sn