14 avril 2024

leun2trois.com

Comprendre pour informer pour rendre compte de ce qui se passe dans le monde

Quel verre pour quelle boisson ?

Suivez le guide pour accorder son verre à chaque boisson. © Sara Monika / Getty Images

Gastronomie : Quel verre pour quelle boisson ?

Servir du vin dans une flûte à champagne ? Vous n’y pensez pas ! Suivez le guide pour accorder son verre à chaque boisson.

CHOISIR LE BON VERRE, EST-CE VRAIMENT IMPORTANT ? 

On adorerait contredire l’étiquette et vous répondre « bien sûr que vous pouvez utiliser un gobelet en plastique pour servir du champagne », mais malheureusement ces règles existent pour une raison. Les matières, formes et contenances des verres ont en effet toute leur importance, puisqu’elles permettent de préserver/développer/sublimer les arômes de chaque boisson. Alors que les vins effervescents doivent éviter au maximum le contact de l’air, les vins de bourgogne ont besoin de place pour s’oxygéner. Même les verres à eau respectent certains critères de forme et contenance.

En quoi la forme du verre importe, nous demanderez-vous ? En fonction de son étroitesse ou de sa largeur, les arômes ne seront pas diffusés de la même façon. Aussi, notre façon de boire est différente selon le diamètre du buvant (le bord du verre). Lorsque vous buvez du mousseux, avez-vous remarqué que le buvant étroit vous oblige à pencher légèrement la tête vers l’arrière ? C’est pour que la boisson atteigne le fond de la langue, qui est la zone percevant le mieux l’acidité. En revanche, lorsque l’on boit un soda, la boisson touche d’abord le bout de la langue qui détecte le sucre. En effet, on boit la tête plutôt en avant avec un verre à large buvant. 

Quand on vous dit que le choix d’un verre pour boire n’a rien d’un hasard…

QUELS SONT LES DIFFÉRENTS TYPES DE VERRE ?

Verre à eau, tumbler, flûte… Il existe davantage de types de verres qu’on ne pourrait le penser. Tout de suite, découvrez quel verre choisir en fonction des boissons proposées. 

VERRE À VIN : POUR LES VINS, © YinYang / Getty Images

Le principe est simple, le vin, qu’il soit rouge, blanc, rosé, orange ou paille, se sert toujours dans un verre à pied. La forme varie légèrement selon que le type de vin. Les tulipes sont plus adaptées aux blancs par exemple, tandis que les ballons sont parfaits pour déguster un bourgogne. Pour être sûre de ne pas vous tromper, sachez qu’il existe un verre standard pour le vin, le verre INAO. Il respecte un cahier des charges précisant son diamètre, sa forme, sa composition… C’est le verre utilisé dans les dégustations officielles et les concours.
Bon à savoir, on ne remplit jamais complètement un verre à vin. Arrêtez-vous au tiers pour du vin rouge, à la moitié pour du vin blanc.

VERRE TUMBLER : POUR LES MOJITOS ET AUTRES COCKTAILS

VERRE TUMBLER : POUR LES MOJITOS ET AUTRES COCKTAILS, © Maria Korneeva / Getty Images

Ce verre à fond plat est parfait pour les cocktails glacés. Ils existent différents types de tumbler comme le verre highball et le verre collins, le premier contenant 24 à 35 cl, tandis que le second contient jusqu’à 41 cl. Généralement, ils sont remplis jusqu’à 15 cl, pour laisser la place pour la glace. 

Les verres à shooter et à whisky sont aussi des tumblers, puisque leur fond est plat. En revanche, vu qu’ils sont plus petits, ils ne peuvent accueillir de cocktails allongés.

FLÛTE : POUR LE CHAMPAGNE ET LES VINS MOUSSEUX

FLÛTE : POUR LE CHAMPAGNE ET LES VINS MOUSSEUX, © Joscha Malburg / EyeEm/ Getty Images

Rien n’est laissé au hasard pour déguster du champagne. La surface de contact de la flûte avec l’air est volontairement réduite afin de limiter la perte de bulles. En tenant la coupe par la tige, on évite également que la main réchauffe la boisson. 
Sachez que contrairement au verre à vin, une coupe de champagne peut se remplir jusqu’aux trois quarts

VERRE PISCINE : POUR LES SPRITZ ET COCKTAILS XXL

VERRE PISCINE : POUR LES SPRITZ ET COCKTAILS XXL,© Anna Denisova / Getty Images

Le verre piscine, sorte de large ballon, est devenue tendance en même temps que le spritz. Il s’agit donc du verre de prédilection pour les cocktails légers et festifs. Et puisqu’ils sont souvent utilisés dans des fêtes et des événements, ils sont plutôt composés de plastique que de verre. Cela limite les risques de casse et de blessures. 

VERRE HURRICANE : POUR LES LONG DRINKS

VERRE HURRICANE : POUR LES LONG DRINKS? © Moncherie / Getty Images

Le verre hurricane est un verre tulipe, avec un pied court qui se développe en forme de ballon puis qui se referme de quelques millimètres, avant de se rouvrir légèrement. Il convient parfaitement pour des cocktails allongés.

VERRE À EAU : POUR L’EAU, LES JUS ET LES SODAS

VERRE À EAU : POUR L’EAU, LES JUS ET LES SODAS,© Jose A. Bernat Bacete / Getty Images

Pour ne pas faire concurrence au demi, la contenance du verre à eau est de 24 ou 26 cl, pas 25. Cela permet de ne pas remplir son verre trop souvent. En revanche, sa forme est libre (ballon, à pied, tumbler…). Comment les reconnaître ? À table, ce sont toujours les plus grands verres. 

VERRE À WHISKY : POUR LES WHISKYS ET COCKTAILS ON THE ROCKS

VERRE À WHISKY : POUR LES WHISKYS ET COCKTAILS ON THE ROCKS,© OsakaWayne Studios / Getty Images

Aussi appelé old fashioned, c’est un verre court et large, à fond plat. Comme son nom l’indique, on l’utilise pour le whisky, avec ou sans glace, le cocktail old fashioned et les spiritueux purs. Attention, n’ajoutez pas plus de deux glaçons si vous ne voulez pas diluer l’alcool.

QUELS SONT LES DIFFÉRENTS TYPES DE VERRE ?

CHOPE : POUR LA BIÈRE,© SJose A. Bernat Bacete / Getty Images

Officiellement, la chope est un gobelet d’un demi-litre, muni d’une anse et plus rarement d’un couvercle, utilisé pour servir la bière. Une chopine contient, quant à elle, 25 cl, soit l’équivalent d’une demi-pinte. 
À l’origine, au XIVe siècle, les chopes étaient fabriquées en bois, grès, terre-cuite, ou métal. 

VERRE PILSNER : POUR LA BIÈRE PILSNER ET COCKTAILS À LA BIÈRE

VERRE PILSNER : POUR LA BIÈRE PILSNER ET COCKTAILS À LA BIÈRE? © Scott Mansfield / Getty Images

C’est un verre à demi, avec un cou étroit, conçu spécialement pour la bière blonde du même nom. Il favorise ainsi la formation de la mousse et le développement des arômes. On l’utilise aussi pour les cocktails à la bière comme le monaco.

pAR Camille Ordonneau JOURNALISTE CUISINE Elle