10 août 2022
L'esclavage et le droit

26 juillet 1833 : L’Angleterre abolit l’esclavage

Le 26 juillet 1833, à Londres, la Chambre des Communes vote une loi pour l’abolition progressive de l’esclavage dans toutes les colonies britanniques. Le processus d’émancipation est prévu pour se terminer le 1er août 1840. Il est prévu de confortables indemnités pour les planteurs, au total 20 millions de livres. Le Premier ministre whig (ou libéral) Charles Grey soutient l’initiative.

« Je rends grâce à Dieu d’avoir vécu un tel jour où l’Angleterre accepte de payer 20 millions de livres sterling pour l’abolition de l’esclavage », déclare William Wilberforce. Celui-ci avait réussi à faire interdire la traite en 1807 et, en 1823, participé avec Thomas Fowell Buxton à la fondation de la « Société anti-esclavagiste » (« Anti-Slavery Society »), à l’origine de la nouvelle loi.

Quinze ans plus tard, la France, à son tour, abolira l’esclavage dans ses colonies.