16 juin 2024

leun2trois.com

Comprendre pour informer pour rendre compte de ce qui se passe dans le monde

Le stockage stratégique

Le stockage stratégique, ou comment Leclerc augmenterait ses marges… à l’insu de ses fournisseurs

Pour casser les prix, Leclerc est réputé aussi coriace avec ses fournisseurs qu’avec ses concurrents. Une journaliste de “Complément d’enquête” s’est fait embaucher dans une centrale régionale, là où sont gérées une partie des négociations avec les industriels. Équipée d’une caméra cachée, elle a découvert des méthodes pas toujours orthodoxes…

Qu’est-ce que le “stockage stratégique” ? Une journaliste de “Complément d’enquête” qui s’est fait embaucher comme assistante commerciale dans une centrale d’achat Leclerc s’est posé la question en remarquant ces deux mots inscrits sur les dossiers de certaines grandes marques, fournisseurs des hypermarchés.

Il s’agirait, selon le responsable de son service, de profiter des périodes de promotion pour commander plus de marchandise que nécessaire, dans l’objectif de vendre plus tard au prix fort au consommateur le surplus acheté au rabais. Les fournisseurs sont-ils au courant ? “Surtout pas”, affirme-t-il. 

“Ce truc-là, c’est vecteur de chiffre à mort, et de rentabilité. En moyenne, on gagne 10 000 euros par semaine. Sur l’année, 50 fois 10 000, c’est pas mal…”

Un responsable de service dans une centrale d’achat Leclerc

La pratique n’est pas illégale si les produits en promotion ne représentent pas plus de 25% de tous les achats au fournisseur sur l’année. Mais, selon le responsable de service, il arrive parfois que la centrale dérape. “On se met en danger sur des stockages stratégiques par rapport à la loi”, explique-t-il, reconnaissant avoir “vidé le stock” d’un petit fournisseur régional “sur un an”.

“Si la Répression des fraudes arrive, on se fait dézinguer”

Selon les constatations de la journaliste, ce procédé ne serait pas propre à cette centrale, et la direction serait parfaitement au courant. Elle a pu assister à une réunion à distance entre le siège de Leclerc et les représentants de ses seize centrales régionales, où la question du stockage de tous ces produits achetés en promotion est justement au centre de la conversation. Ce jour-là, quatre centrales régionales sur seize disent recourir au stockage stratégique.

Contactées, la centrale régionale et la direction de l’enseigne n’ont pas répondu aux questions de “Complément d’enquête” sur le recours à cette pratique.

France 2 France Télévisions