14 avril 2024

leun2trois.com

Comprendre pour informer pour rendre compte de ce qui se passe dans le monde

Haller

CAN 2023 : après avoir gagné son match contre le cancer, Sébastien Haller rêve de gagner la finale pour la Côte d’Ivoire

Lorsque Sébastien Haller a marqué le but qui a permis à la Côte d’Ivoire de se qualifier pour la finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2023, l’attaquant a maintenu en vie les chances des Éléphants de ce qui semblait un triomphe improbable et a écrit un autre chapitre de sa propre histoire remarquable.

Après avoir été sur le point de sortir de la phase de groupes puis d’avoir réalisé une progression spectaculaire jusqu’au dernier carré, les Éléphants de Côte d’Ivoire sont désormais à un match de leur troisième titre continental.

“Nous savions que nous avions le potentiel pour réussir et aller loin dans la compétition”, a déclaré Haller après avoir marqué le but vainqueur contre la RD Congo mercredi.

“La qualité sur le terrain est partout. Il manquait beaucoup de choses depuis le début de la compétition, et nous avons essayé de trouver les choses qui manquaient pour être performants.”

Les Ivoiriens affronteront désormais le Nigeria en finale à Abidjan dimanche (20h00 GMT) mais, d’une certaine manière, Haller a la chance de revenir sur le terrain en tant que professionnel.

Il y a un peu plus d’un an, Haller marquait son premier but pour le Borussia Dortmund, alors qu’il était couvert sous une marée de coéquipiers vêtus de jaune.

Ce but est intervenu huit mois après sa signature pour le club allemand, mais l’émotion ne s’est pas limitée au simple fait qu’il ait finalement marqué.

Car en juillet 2022, deux semaines seulement après avoir rejoint la Bundesliga, Haller a reçu un diagnostic de cancer des testicules.

“Bien sûr, vous réalisez que quelque chose de vraiment grave se produit, que beaucoup de choses peuvent changer”, a déclaré Haller à BBC Sport l’année dernière.

“Mais l’urologue m’a aidé à ne pas avoir peur. Il a dit que je pouvais bien guérir. J’ai pris toutes ses paroles pour acquis.”

Victoire contre le cancer

Ce n’est que début janvier 2023 que Haller a repris l’entraînement complet, après deux interventions chirurgicales et diverses séries de chimiothérapie, faisant ses débuts officiels plus tard dans le mois.

Son but contre Fribourg est survenu, dans l’une de ces étranges coïncidences que l’univers a l’habitude de fournir, à l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer.

En janvier dernier, l’ancien attaquant de West Ham et de l’Eintracht Francfort a de nouveau été victime d’une blessure, quoique beaucoup plus légère, qui l’a empêché de jouer avec la sélection ivoirienne, qui accueillait la Coupe des Nations 2023, dont l’organisation a été reportée.

Après s’être blessé à la cheville le 19 décembre, le joueur de 29 ans n’était pas suffisamment en forme pour participer aux trois premiers matchs des Éléphants.

Mais cela a ouvert la voie à son retour en tant que héros conquérant après leur calamiteuse phase de groupes, au cours de laquelle ils ont perdu deux fois, dont la plus lourde défaite à domicile en s’inclinant 4-0 contre la Guinée équatoriale.

La Côte d’Ivoire a limogé son entraîneur Jean-Louis Gasset, mais s’est ensuite qualifiée pour les huitièmes de finale en tant que meilleure troisième.

“Après la défaite contre la Guinée équatoriale, nous n’avions pas le choix”, a déclaré Haller.

“Nous revenons de loin. Il y a eu des mots, des moments qui n’ont pas été faciles pour les joueurs, le staff et tout le monde [mais] qui étaient nécessaires.”

Et après que l’équipe n’ait marqué que deux fois en phase de groupes, le retour de Haller était encore plus important.

Après tout, c’est un homme qui est devenu le deuxième joueur après Cristiano Ronaldo à marquer lors des six matches de groupe de la Ligue des champions en 2021-22 pour l’équipe néerlandaise de l’Ajax, avant d’éclipser le Portugais pour devenir le joueur le plus rapide à atteindre 10 buts en Ligue des champions en 2021-2022.

Un impact crucial pour les éléphants

Lors du choc épique des huitièmes de finale contre le Sénégal, champion en titre, Haller a été lancé tard dans le temps réglementaire où sa présence physique et son jeu direct se sont révélés cruciaux.

C’est son ballon parfaitement lancé qui a trouvé Nicolas Pépé, qui a été fauché dans la surface pour permettre aux Ivoiriens de revenir dans la partie et d’arracher les prolongations.

Haller a ensuite joué son rôle en marquant lors des tirs au but, les Ivoiriens l’emportant 5-4 pour éliminer les tenants du titre.

Contre le Mali, lors d’un quart de finale tout aussi passionnant, Haller était à nouveau remplaçant, mais il a été remplacé à la mi-temps alors que l’entraîneur par intérim Emerse Faé a parié avec son équipe à 10 hommes.

Contre le Mali, lors d’un quart de finale tout aussi palpitant, Haller est à nouveau remplaçant, mais il est rentré à la mi-temps lorsque le sélectionneur intérimaire Emerse Fae avait vu son équipe réduite à dix.

L’ancien jeune international français a failli régler le match en prolongation en plaçant une tête sur un centre parfait de Wilfried Singo, mais c’est Oumar Diakite qui a marqué le but de la victoire à la 122e minute, pour rejoindre en demi-finale la République démocratique du Congo.

Avant sa blessure, la forme internationale de Haller – trois buts en trois matches – était bien meilleure qu’à Dortmund cette saison, où il n’a pas marqué en 11 matches de championnat (alors qu’il s’était bien repris la saison dernière avec neuf buts en 19 matches).

On l’a vu piquer une colère noire après avoir gâché une occasion nette juste avant la mi-temps sur un centre de Singo.

Célébrations et revanche

Mais au milieu de la deuxième période, au stade Alassane Ouattara, le grand attaquant a trouvé le chemin des filets avec une finition peu orthodoxe.

Sur un centre tendu de Max-Alain Gradel, Haller parvient à le reprendre avec une volée atypique. Sa frappe rebondit devant le but de Mpasi et lobe complètement le gardien de la RD Congo et va se loger à quelques centimètres sous la barre.

Explosions de joie et un bruit à peine croyable ont retenti à l’intérieur du stade d’Ebimpé sous les yeux de l’ancienne légende ivoirienne Didier Drogba, mais aussi dans tout le pays.

“Il est certain que le public nous pousse à chaque instant. Quand le public est là, fait du bruit et nous pousse, cela fait la différence”, a déclaré Haller.

Né à Paris d’un père français et d’une mère ivoirienne, Haller a joué dans toutes les catégories de jeunes pour la France – des moins de 16 ans aux moins de 21 ans – mais en 2020, il a décidé de devenir international senior pour le pays natal de sa mère.

Et elle et sa nation de 30 millions d’habitants sont heureux qu’il l’ait fait puisque son but contre les Léopards a amené les Ivoiriens en finale à domicile pour la première fois.

Maintenant l’heure de la revanche contre le Nigeria a sonné , 24 jours après la victoire des Super Eagles sur la Côte d’Ivoire 1-0 en phase de groupes.

“C’est une finale et vous êtes là pour la gagner. Nous allons tout analyser pour prendre notre revanche”, a déclaré Haller.

Aussi irréaliste que cela ait pu paraître après la phase de groupes, la perspective de voir Haller aider les Éléphants à remporter leur premier titre en Coupe d’Afrique des Nations depuis 2015 est désormais très palpable.

Et pour l’attaquant lui-même, un peu plus d’un an et demi après son diagnostic de cancer, son prochain match pourrait être le plus mémorable.

Par Piers Edwards, Role,BBC Sport Africa