6 juillet 2022
Dégâts considérables dans le sud d'Haïti

Séisme en Haïti : Le séisme du 14 août 2021 plus puissant que celui du 12 janvier 2010, selon les scientifiques

Dans un communiqué du LMI CARIBACT1 (URGéo, Faculté des Sciences de l’Université d’État d’Haïti et Géoazur, Université et Observatoire Côte d’Azur, CNRS, IRD, France) sur le séisme du 14 août 2021, on apprend que le séisme qui a frappé le Sud d’Haïti ce samedi est plus puissant que celui de 2010 mais fera moins de dégâts.

Le gouvernement a décrété l’état d’urgence à la suite du tremblement de terre de magnitude 7.2 sur l’échelle de Ritchter qui a frappé Haïti ce samedi. Selon le second bilan partiel communiqué par  la Protection civile, le nombre de personnes tuées par le séisme est passé à 304 morts, dont 160 dans le Sud, des centaines de blessés et de disparus enregistrés… 304 personnes sont mortes à la suite du tremblement de terre de ce samedi 14 août dont 160 dans le Sud,  42 dans les Nippes, 100 dans la Grand’Anse et  2 dans le Nord-ouest. Beaucoup de blessés et d’importants dégâts matériels ont été enregistrés, selon un bilan partiel…

Séisme en Haïti

Sans surprise, le gouvernement américain a été l’un des tous premiers à s’exprimer, annonçant une « réponse immédiate » pour aider le pays à se relever de ce séisme dévastateur survenu cinq ans après le passage de l’ouragan Matthew dans cette même région. Le président américain Joe Biden et sa vice-présidente, Kamala Harris, ont abordé la question d’Haïti lors d’une vidéoconférence sur l’Afghanistan avec leur équipe de sécurité nationale. « Le président a autorisé une réponse immédiate des États-Unis (au tremblement de terre en Haïti), et a nommé l’administratrice de l’Usaid (l’agence américaine de développement), Samantha Power, comme le haut fonctionnaire américain chargé des opérations.

 Le ministère de la Planification et de la coopération externe (MPCE) a exprimé samedi, via un communiqué, son souhait de mieux coordonner les interventions des pays amis et ONG partenaires du gouvernement d’Haïti voulant apporter leur assistance aux populations du grand Sud affectées par le séisme dévastateur de magnitude 7,2 sur l’échelle de Richter. Pour ce faire, le MPCE entend prendre les mesures nécessaires pour orienter les actions des partenaires sur le terrain tout en veillant à leur cohérence avec les priorités nationales, sectorielles et locales, selon les domaines respectifs, eu égard aux directives gouvernementales et aux principaux besoins exprimés…

Affectés fortement par le tremblement de terre, ce 14 août 2021, les hôpitaux du Grand Sud sont en grande difficulté. Plus d’une cinquantaine de médecins travaillant à l’hôpital général de Port au Prince se déplacent ce samedi en vue de porter secours aux blessés et autres personnes nécessitant une aide médicale. Cependant, le doute persiste quant à la disponibilité de structures physiques pouvant les accueillir compte tenu de l’état de délabrement de certains centres hospitaliers. Face à cette situation, l’hôpital Bernard Mevs informe dans une note que toutes ses ressources sont à la disposition des victimes.

les hôpitaux du Grand Sud sont en grande difficulté

Le séisme de magnitude 7.2 qui a frappé le grand Sud a été ressenti dans l’extrême Nord du pays mais sans conséquence pour la population. Aucune perte en vie humaine, aucun dommage n’est à déplorer au niveau des différentes communes du département du Nord-Ouest après ce tremblement de terre, a confié à Le Nouvelliste le directeur départemental de la protection civile, Agronome Rhétone José.

Source lenouvelliste