16 juin 2024

leun2trois.com

Comprendre pour informer pour rendre compte de ce qui se passe dans le monde

Niger Ali Mahaman Lamine Zeine

Niger : Le Premier ministre pointe les ‘’menaces’’ de Washington qui ont entraîné la rupture de la coopération militaire

Le Niger a mis un terme à sa coopération militaire avec les Etats-Unis, en mars, en raison de ‘’menaces’’ proférées par des responsables américains, a révélé ce mardi le Premier ministre nigérien, Ali Mahaman Lamine Zeine.

Niamey avait dénoncé, le 16 mars dernier, ‘’avec effet immédiat, l’accord relatif au statut du personnel militaire des Etats-Unis et des employés civils du département américain de la défense sur le territoire du Niger’’ passé avec Washington en 2012, et ce, peu après le départ d’une délégation américaine conduite par la secrétaire d’Etat adjointe aux Affaires africaines, Molly Phee.

Dans une interview accordée au Washington Post, Ali Mahaman Lamine Zeine, a révélé que lors de cette visite, Molly Phee a notamment menacé les autorités nigériennes de sanctions si Niamey signait un accord pour vendre son uranium à Téhéran.

‘’Premièrement, vous venez ici nous menacer dans notre pays. C’est inacceptable. Et vous venez nous dire avec qui nous pouvons avoir des relations, ce qui est également inacceptable. Et vous le faites avec un ton condescendant et un manque de respect’’, avait répondu alors le Premier ministre nigérien à son interlocutrice américaine.

Et Ali Mahaman Lamine Zeine d’ajouter : ‘’Les Américains sont restés sur notre sol, sans rien faire quand les terroristes tuaient nos populations et brûlaient des communes. Ce n’est pas un signe d’amitié de venir sur notre sol et de laisser les terroristes nous attaquer. Nous avons vu ce que les Etats-Unis font pour défendre leurs alliés comme en Ukraine ou en Israël.’’

Washington qui dispose d’une base de drone près d’Agadez, ville située dans le nord du Niger, a accepté mi-avril de retirer du pays ses soldats, alors que des discussions sont en cours pour les modalités de ce retrait.

La réponse américaine à la suite de la prise de pouvoir des militaires au Niger contraste fortement avec celle d’autres pays, notamment la Russie, la Türkiye et les Émirats arabes unis, qui ont accueilli les nouveaux dirigeants nigériens à ‘’bras ouverts’’, a déclaré le Premier ministre nigérien.

Par AA / Tunis / Majdi Ismail