14 avril 2024

leun2trois.com

Comprendre pour informer pour rendre compte de ce qui se passe dans le monde

Le président nigérien déchu Mohamed Bazoum

Un tribunal de la CEDEAO ordonne la réintégration de Bazoum, déchu du Niger

Mohamed Bazoum a été renversé par des membres de sa garde présidentielle le 26 juillet et est depuis détenu avec sa famille.

Un tribunal ouest-africain a jugé que le président déchu du Niger, Mohamed Bazoum, et sa famille avaient été arbitrairement détenus et a demandé sa réintégration.

Bazoum a été renversé par des membres de sa garde présidentielle le 26 juillet et est depuis détenu chez lui avec sa femme et son enfant.

Le coup d’État a été largement condamné et a donné lieu à des sanctions de la part du principal bloc politique et économique d’Afrique de l’Ouest, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), au milieu d’appels généralisés en faveur d’un retour à un régime démocratique.

Vendredi, la Cour de justice de la CEDEAO siégeant à Abuja a ordonné au gouvernement militaire du Niger de rétablir l’ordre constitutionnel en réintégrant Bazoum. Le juge Gberi-Be Ouattara a demandé sa libération immédiate et inconditionnelle.

Selon son avocat Seydou Diagne, Bazoum a déposé une plainte devant le tribunal le 16 septembre pour le libérer.

Le gouvernement militaire nigérien a également saisi la justice en novembre pour ordonner la levée des sanctions imposées au pays par la CEDEAO. La demande a été refusée en décembre dernier.

SOURCE :  AGENCES DE PRESSE