Les missiles seraient tombés dans la petite ville de Przewodów dans l'est de la Pologne

Les missiles seraient tombés dans la petite ville de Przewodów, dans l'est de la Pologne./ Illustration

Les missiles seraient tombés dans la petite ville de Przewodów dans l’est de la Pologne

La Pologne touchée par des missiles : la Russie accusée, victimes… ce que l’on sait de la frappe qui secoue la scène internationale.

Le Pentagone dit enquêter sur des informations relatives à deux missiles russes possiblement tombés en Pologne ce mardi 15 novembre. Deux personnes auraient perdu la vie dans l’explosion.

Le Pentagone dit enquêter sur des informations relatives à deux missiles russes possiblement tombés en Pologne ce mardi 15 novembre. Le ministère américain de la Défense “examine” les informations de presse selon lesquelles deux missiles russes auraient “frappé un lieu en Pologne ou à la frontière avec l’Ukraine”, a indiqué mardi un porte-parole. “Nous n’avons pas d’éléments à ce stade pour confirmer ces informations et nous les examinons de façon plus poussée”, a expliqué ce porte-parole du Pentagone.

Les missiles seraient tombés dans la petite ville de Przewodów, dans l’est de la Pologne.

la petite ville de Przewodów dans l’est de la Pologne

Deux personnes auraient été tuées dans la ville de Przewodów, dans l’est du pays, à quelques kilomètres de la frontière ukrainienne, suite à l’explosion de deux missiles. Selon l’agence de presse AP, un haut responsable du renseignement américain a déclaré que les roquettes étaient d’origine russe.

Quelles réactions ? 

Le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, a convoqué le Comité du Conseil des ministres pour la sécurité nationale et les affaires de défense “de toute urgence”, rapporte Reuters. Le Conseil de la sécurité nationale polonais tient en ce moment une réunion d’urgence, selon le gouvernement du pays. Le porte-parole, Piotr Müller, s’est limité à indiquer que cette réunion a été convoquée “suite à la situation de crise en cours”, sans donner aucun autre détail, alors que Washington dit examiner des informations de presse selon lesquelles deux missiles russes auraient “frappé un lieu en Pologne ou à la frontière avec l’Ukraine”.

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki assiste à un sommet des dirigeants de l’Union européenne à Bruxelles, en Belgique, le 21 octobre 2022. REUTERS/Yves Herman

“Nous n’avons aucune information à l’heure actuelle pour confirmer qu’il y ait eu une frappe de missile”, a toutefois souligné Pat Ryder, le porte-parole du Pentagone. En Hongrie, Viktor Orban, Premier ministre, a lui aussi convoqué le Conseil de défense.

L’Otan a de son côté affirmé être “en train d’examiner” des informations sur des chutes de missiles russes en Pologne.

Que dit Moscou ?

De son côté, Moscou a qualifié de “provocations les informations selon lesquelles des missiles russes ont frappé la Pologne. “Les déclarations de médias polonais et de responsables officiels sur une prétendue chute de missiles russes près de la localité de Przewodow relèvent de la provocation intentionnelle dans le but de créer une escalade de la situation”, a déclaré le ministère russe de la Défense sur son compte Telegram

“Aucune frappe n’a été menée sur des objectifs proches de la frontière ukraino-polonaise” par l’armée russe, a affirmé le ministère de la Défense. Les images de “débris publiés par les médias polonais depuis les lieux des faits dans la localité de Przewodow n’ont aucun rapport” avec des projectiles russes, a-t-il ajouté.

Quelle réaction ukrainienne ? 

De son côté, Volodymyr Zerlensky, le président de l’Ukraine, a accusé Moscou d’avoir tiré des missiles sur la Pologne et déplore “une escalade très importante”.

Pourquoi est-ce grave ?

La Pologne, qui partage une frontière avec l’Ukraine, envahie le 24 février par la Russie, est membre de l’Otan et quelque 10 000 militaires américains se trouvent dans le pays.

 L’article 5 du traité de l’Alliance atlantique stipule que si un État membre est victime d’une attaque armée, les autres considéreront cet acte de violence comme une attaque armée dirigée contre l’ensemble des membres et prendront les mesures jugées nécessaires pour venir en aide au pays attaqué.

Macron “a pris contact” avec la Pologne

Le président français Emmanuel Macron a “pris contact avec les autorités polonaises” après les informations faisant état de deux missiles russes qui auraient touché le sol polonais, et “se tient au courant de la situation”, a déclaré mardi soir l’Elysée à l’AFP.

“Il explore la possibilité d’une discussion dès demain matin au niveau des leaders”, “compte tenu de la présence de tous nos grands partenaires européens et nos grands partenaires alliés au G20”, réuni en sommet en Indonésie, où se trouve également Emmanuel Macron, a ajouté la présidence française.

SOURCE ladepeche.fr