29 septembre 2022
Kénya le résultat de l'élection

Kénya le résultat de l'élection ,GETTY IMAGES

Les bulletins de vote de la présidentielle au Kenya ont-ils été modifiés ?

William Ruto a été déclaré vainqueur de l’élection présidentielle kenyane il y a plus de deux semaines avec 50,5 % des voix, mais son adversaire Raila Odinga conteste le résultat, affirmant qu’il est frauduleux.

Les avocats de M. Odinga ont mis en évidence plus de 40 bureaux de vote où, selon eux, le nombre de voix a été falsifié afin d’augmenter le score de M. Ruto et de le faire passer au-dessus du seuil de 50 % requis pour gagner.

Nous avons comparé les images des bulletins de résultats originaux de ces bureaux de vote avec celles enregistrées sur le site de la commission électorale.

Quelle est l’accusation ?

Au Kenya, une fois que le scrutin est terminé et que les votes ont été comptabilisés, le président de chaque bureau de vote annonce publiquement les résultats et remplit une déclaration, connue sous le nom de formulaire 34A.

Ce formulaire est signé par les représentants des partis avant d’être soumis électroniquement au centre national de décompte des voix. Tous ces formulaires sont ensuite mis en ligne par la commission électorale.

William Ruto (à gauche) a été déclaré vainqueur de l’élection présidentielle.,GETTY IMAGES

Les avocats de M. Odinga affirment que dans 41 bureaux de vote, les formulaires de déclaration téléchargés ont été modifiés pour augmenter la part de M. Ruto avant qu’ils ne soient officiellement publiés en ligne par la commission électorale.

La pétition affirme que les totaux figurant sur les formulaires de déclaration ont été modifiés en faveur de M. Ruto. Les chiffres ont été ajustés, dit-elle, tout en s’assurant que le total des votes exprimés reste le même.

La pétition poursuit en affirmant qu’il y a eu une “interférence frauduleuse avec les copies électroniques” de ces formulaires après qu’ils aient été envoyés par les bureaux de vote.

Qu’avons-nous découvert ?

Nous avons donc entrepris de consulter le plus grand nombre possible de copies originales des déclarations de résultats provenant des bureaux de vote locaux, pour voir si elles différaient d’une manière ou d’une autre des formulaires téléchargés en ligne.

Nous avons constaté que chaque formulaire signé comportait les numéros de téléphone portable des agents des partis présents lors du dépouillement.

Ces agents sont des personnes affiliées à différents partis politiques qui observent le dépouillement des votes pour s’assurer que tout est fait correctement.

Nous avons alors entrepris de les appeler tous individuellement pour leur demander s’ils avaient pris des photos des feuilles de résultats au moment de la déclaration – et si oui, s’ils voulaient bien nous les envoyer.

Raila Odinga a déposé un recours devant la Cour suprême du Kenya concernant le résultat des élections.,GETTY IMAGES

Nous avons obtenu les réponses de 23 agents, dont six de la coalition de M. Odinga, et des photos des formulaires originaux de 21 des 41 lieux identifiés.

Deux agents nous ont donné les résultats qu’ils avaient notés à l’époque mais non photographiés.

Dans tous les cas, les résultats des bureaux de vote correspondaient aux décomptes officiels publiés par la commission électorale.

Le décompte des voix pour chaque candidat est indiqué en haut à droite des formulaires de déclaration.

La copie physique du formulaire de déclaration de résultats est disponible dans le bureau de vote le jour de l’élection, et toute personne légalement autorisée à accéder au bureau de vote, y compris les médias et les observateurs, est autorisée à prendre une photo du formulaire de résultats.

Au bas de chacun de ces documents figurent également les noms et numéros des agents présents. Nous les avons noircis pour protéger leur identité.

Ils prennent souvent une photo du document de déclaration finale du vote, et ce sont ces personnes que nous avons contactées dans les 41 endroits que l’équipe de M. Odinga avait mis en évidence.

Nous avons ensuite pu comparer le document original avec celui officiellement mis en ligne par la commission électorale pour voir si les totaux des votes étaient différents. Ils étaient tous identiques.

Les photos qui nous ont été envoyées, à l’exception d’une seule, sont en couleur avec un tampon de certification violet clairement visible. Nous pouvons donc être sûrs qu’elles n’ont pas été prises sur le site web de la commission, où toutes les images sont en noir et blanc.

L’objectif de cet article était de rechercher des preuves à l’appui des allégations d’ingérence de M. Odinga, mais nous n’en avons trouvé aucune.

Nous avons demandé à l’équipe de M. Odinga de fournir des preuves documentées de cette prétendue manipulation, mais nous n’en avons trouvé aucune.

La Cour suprême du Kenya doit se prononcer sur la pétition dans les prochains jours.

Par Peter Mwai et Jake Horton BBC Reality Check