6 juillet 2022
un couple en Inde poursuit son fils pour ne pas lui avoir donné un petit-fils

Insolite : un couple en Inde poursuit son fils pour ne pas lui avoir donné un petit-fils

Les mariages indiens sont souvent des cérémonies somptueuses, avec des milliers d’invités

Un couple de l’État d’Uttarakhand, dans le nord de l’Inde, poursuit son fils unique et sa femme pour ne pas lui avoir donné de petit-fils après six ans de mariage.

Sanjeev et Sadhana Prasad, 61 et 57 ans, affirment avoir épuisé leurs économies pour élever leur fils, payer sa formation de pilote ainsi qu’un mariage somptueux.

Ils demandent une compensation de près de 650 000 dollars (410 855 090 FC FA) si aucun petit-enfant ne naît dans l’année.

Leur fils et sa femme ne semblent pas avoir fait de commentaires.

Ce procès très inhabituel a été intenté pour cause de “harcèlement moral”.

M. Prasad affirme avoir dépensé toutes ses économies pour son fils, l’envoyant aux États-Unis en 2006 pour suivre une formation de pilote au coût de 65 000 dollars (41 093 331 FCFA).

Il est rentré en Inde en 2007, mais a perdu son emploi et sa famille a dû le soutenir financièrement pendant plus de deux ans, rapporte le Times of India.

Shrey Sagar, 35 ans, a fini par trouver un emploi de pilote. Ses parents disent avoir arrangé son mariage avec Shubhangi Sinha, aujourd’hui âgée de 31 ans, en 2016, dans l’espoir d’avoir un “petit-fils avec lequel jouer” pendant leur retraite.

Les parents disent avoir payé une réception de mariage dans un hôtel cinq étoiles, une voiture de luxe d’une valeur de 80 000 dollars et une lune de miel à l’étranger.

“Mon fils est marié depuis six ans, mais ils ne prévoient toujours pas de bébé”, explique M. Prasad. “Au moins, si nous avons un petit-fils avec qui passer du temps, notre douleur deviendra supportable”.

L’avocat du couple, AK Srivastava, a confié à The National que le couple avait exigé l’argent “en raison de la cruauté mentale”.

“C’est le rêve de tout parent de devenir grand-parent. Ils attendaient depuis des années de devenir grands-parents”.

La requête du couple, déposée à Haridwar, devrait être entendue par un tribunal le 17 mai.

Par Patrick Jackson BBC News