6 juillet 2022
Muhammadu Buhari

Dix ministres nigérians démissionnent pour se présenter aux élections de 2023

Le gouverneur de la banque centrale, Godwin Emefiele, et au moins quatre des ministres qui ont démissionné, cherchent à succéder à Buhari à la présidence du Nigeria.

Dix ministres nigérians, dont le ministre adjoint du Pétrole, ont démissionné pour se présenter aux élections de l’année prochaine, a déclaré le ministre de l’Information Lai Mohammed.

Jeudi, le gouvernement a demandé à tous les ministres, ambassadeurs, chefs d’agence et autres personnes politiques nommées de démissionner le 16 mai ou avant s’ils décidaient de se joindre à la course électorale de 2023 dans le pays.

Parmi les autres ministres qui avaient démissionné vendredi matin figuraient: les ministres de la justice, des transports, du travail, de la région du delta du Niger et des affaires féminines. Les ministres subalternes des mines et de l’éducation ont également démissionné, a déclaré Mohammed.

Le président Muhammadu Buhari agit également en tant que ministre principal du pétrole.

Buhari démissionnera après avoir purgé deux mandats de quatre ans après le scrutin de février 2023. Au moins quatre des ministres qui ont démissionné cherchent à remplacer Buhari, tout comme le gouverneur de la banque centrale Godwin Emefiele qui fait une course présidentielle sans précédent .

“Ce matin, il y a eu une cérémonie d’adieu pour 10 membres du conseil fédéral qui ont manifesté leur désir de briguer des fonctions supérieures”, a déclaré le ministre de l’Information, dans un communiqué de presse. “Neuf d’entre eux étaient présents, le 10e était absent avec excuses.”

Le parti au pouvoir au Nigeria et les principaux partis d’opposition organisent des élections primaires plus tard ce mois-ci et doivent choisir leurs candidats d’ici le 3 juin.

SOURCE : AGENCES DE PRESSE